L'abbaye de Daoulas

Propriété du Conseil général du Finistère depuis 1984, l’Abbaye de Daoulas propose chaque année de grandes expositions de renommée internationale. Elle abrite également un patrimoine exceptionnel...


Sommaire:

Les expositions

Présentation de l’abbaye

L'église abbatiale

Le porche-clocher

Le parc

Cloître

L'oratoire et la fontaine


 Les expositions

 Bonne fortune et Mauvais sort

jusqu'au 31 décembre 2016

Pour plus de détails : http://www.cdp29.fr/fr/agenda/view/291/bonne-fortune-mauvais-sort/

Pour tous renseignements, horaires, tarifs, groupes... :

 

Abbaye de Daoulas et EPCC des Chemins du patrimoine en Finistère  
 21 rue de l’Eglise
 29460 DAOULAS
 Tél. : 02 98 25 84 39
 Mél : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.cdp29.fr

 


 Présentation de l'abbaye

Accueillant chaque année une grande exposition de renommée internationale, l’abbaye de Daoulas est un ensemble de près de 7 hectares qui intègre l’espace muséographique, un grand parc comprenant un jardin de plantes médicinales, un cloître roman unique en Bretagne, un oratoire, une chapelle ...

L’abbaye est gérée par l’Etablissement Public de Coopération Culturelle (EPCC) des Chemins du patrimoine en Finistère, tout comme les 4 autres sites propriétés du Conseil Général du Finistère (Domaine de Trévarez, Abbaye du Releq, Château de Kerjean et Manoir de Kernault). l’EPCC a son siège à l’abbaye de Daoulas.

Retrouvez toutes les infos pratiques pour accéder à l’Abbaye en CLIQUANT ICI.

abbaye1


 L'église abbatiale

Il est de tradition de dire que l’église paroissiale, autrefois église abbatiale, est antérieure au XIIème siècle.

Elle contiendrait des parties de la construction primitive du VIIIème siècle. Il est certain que cette église romane, bâtie entre 1167 et 1173, fut considérablement remaniée au XVIème siècle en style gothique, puis à nouveau au milieu du XIXème siècle pour lui redonner son caractère roman, à l’occasion de sa réfection. Le magnifique porche gothique construit en 1560 fut « sauvé » et transplanté à l’entrée du cimetière.

A l’intérieur de l’église, les harmonieuses proportions des voûtes romanes lui confèrent une remarquable acoustique. Les auditeurs privilégiés des quelques concerts qui y sont organisés ne peuvent que s’en féliciter. Un orgue fut jadis installé en ce lieu, mais a dû disparaître dans l’abandon et l’incurie qui suivit le don de l’abbaye aux jésuites en 1692.

Depuis ce printemps 1998, avec le réaménagement de la place et de ses abords, l’ensemble architectural a retrouvé toute l’ampleur de son caractère encore accentué par le relief des lumières de la nuit.

 

L'église abbatiale est une propriété de la commune, géré par l'ensemble paroissial de Daoulas.


Le porche-clocher

Il date du XVème siècle. Il a gardé, d’un côté les deux portes jumelles en anse de panier et, de l’autre, la porte extérieure dont l’arcade surbaissée est surmontée d’un tympan. Dans ce tympan, groupe de la Nativité en haut relief ; dessous, Adam chassé du paradis ; aux contreforts d’angle, groupe de l’Annonciation, la Vierge à gauche, l’Ange à droite.

Contre ces contreforts, deux autres statues en Kersanton : Vierge à l’enfant et Saint Augustin tenant son cœur.

Les voussures à bases prismatiques de l’arcade sont profondément moulurées et décorées d’anges thuriféraires.

Les colonnes extérieures sont torses ; les contreforts sont ornés de niches aux coquilles Renaissance et galons plats enroulés ainsi qu’à Landivisiau. A l’intérieur, les niches abritant les statues des Apôtres sont séparées par des pilastres et décorées de coquilles et galons plats. La statue de Saint Pierre porte la date de 1566.

Au-dessus du trumeau à bénitier, statue en pierre du Christ Sauveur . Au revers, côté cimetière, on a placé des statues anciennes en Kersanton : Piéta, Saint Augustin ( ?), et Saint portant l’inscription : “ S . RIEC ” et la date de 1447.

BIBL : Eglise et chapelles diocèse de Quimper et de Léon

Nouveau répertoire René Couffon et Alfred Le Bars

QUIMPER 1988                                              


Le parc

en attente de contenu

 

 


Le cloître

cloitre

Unique en Bretagne, construit entre 1167 et 1173, ce cloître de style roman a été restauré au XVIIIème siècle par l’architecte Bigot . Démantelé, trois de ses côtés ont été récupérés et rebâtis à la fin du XIXème siècle. Ses arcades reposent alternativement sur des colonnes simples et accouplées. Les chapiteaux sont tous différents. La partie inférieure présente des motifs végétaux tandis que la partie supérieure présente des motifs géométriques.

Au centre, une vasque claustrale. L’eau s’écoulait par la bouche de dix masques séparés par des motifs géométriques. Un seul motif représente un loup dévorant un âne. Cette vasque daterait du VIIème ou du IXème siècle et serait d’inspiration irlandaise.


 

L'oratoire et la fontaine

oratoire

L’oratoire, remanié en 1880 et restauré en 1986 par le Conseil Général du Finistère, est fait d’une partie du chancel des moines . On y voit deux anciennes stalles du choeur (siège à “ miséricorde ”) provenant de l’ancienne église gothique, une Vierge à l’enfant et un curieux Saint Théleau (ou Thélo), chevauchant le cerf dont la course, en une nuit, devait délimiter le terrain de son futur monastère.

Sous le nom de “ Fontaine Notre Dame ”, l’ensemble chapelle et fontaine a été cité dans un acte de 1456.

Les trois bassins de cette fontaine rappellent la Trinité, mais aussi le 3, chiffre sacré pour les Celtes.

La visite de ces monuments est intégrée à la visite du parc de l’abbaye.

 

Idée de sortie
Marredelapluie.fr
lien découvrir daoulas lien agenda lien office de tourisme
lien galerie photos lien marée site shom lien numero utile
lien restauration scolaire lien dechets lien contact
/